L’acier Corten des containers maritimes

Container et acier Corten :

Si les containers ont eu un tel succès de part le monde c’est un peu grâce à leur robustesse. Cette dernière est en partie due à l’acier qui les constitue : l’acier Corten, ou acier patinable.

Les containers maritimes vont passer de nombreuses années en mer, ou sur les quais des ports. Pour limiter la corrosion ils sont construit, et réparés à l’occasion, avec cet acier qui se nomme aussi Indaten ou Diweten.

Il est particulièrement résistant grâce à une couche superficielle d’oxyde, d’aspect rouillé, qui se forme sous l’action des conditions atmosphériques ambiantes. Ainsi recouvert il devient plus résistant. Cette couche de rouille superficielle empêche une corrosion profonde.

L'acier corten des container
Aspect brut des containers maritimes en acier corten

Composants de l’acier des conteneurs maritimes :

Chimiquement l’enrichissement en cuivre de l’acier Corten permet cette patine, le Phosphore lui aussi présent renforce cette action et donne une oxydation plus régulière et aide à la « cicatrisation » lors des coups et autres rayures. Le dioxyde de soufre, le chrome et le nickel améliorent l’étanchéité du matériau à l’eau (source so-garden).

Les containers maritimes d’occasion, même avec leur trace de rouille, restent donc solides pour un bon nombre d’années.

A titre d’exemple un acier de construction perdra 2,6 fois plus de matériaux qu’un acier Corten en 10 ans…(source Schaller)

Définition de l’acier Corten :

Acier auquel un certain nombre d’éléments, tels que le phosphore, le cuivre, le chrome, le nickel, le molybdène, ont été ajoutés afin d’en accroître la résistance à la corrosion atmosphérique par la formation d’une couche auto-protectrice d’oxydes sur le métal de base sous l’influence des conditions atmosphériques (source AFNOR).

Façade en acier corten

L’entretien du container :

Cette couche de rouille superficielle est protectrice. Il faut la préserver ou la recouvrir. Donc pour l’entretien d’un container soit on le peint d’une peinture adéquate (un antirouille permet de fixer la rouille et stopper l’oxydation), soit on veille à la bonne santé de la couche protectrice.

De l’eau stagnante, de l’humidité trop présente peuvent empêcher la formation de la patine. On veillera donc à régulièrement nettoyer la toiture du container (retirer les feuilles mortes par exemple) et entreposer le container sur un sol drainant.

Pour en savoir plus, et tout particulièrement si vous utilisez le container à des fins d’habitation ou si vous souhaitez le transformer voici un document complet et instructif : http://schaller-creation.ch/

Laisser un commentaire